Le marché mondial de l’infrastructure du cloud public atteint 120 milliards de dollars

Selon Forrester Research, alors que le nuage continue à « occuper le devant de la scène » dans la reprise après la pandémie, le marché mondial des infrastructures cloud public va croître de 35 % pour atteindre 120 milliards de dollars en 2021.

Forrester déclare en outre que : « L’adoption agressive du cloud, qui se déroulait déjà bien avant la pandémie, connaîtra un pic en 2021, entraînant une adoption encore plus importante par les entreprises, des revenus pour les fournisseurs de cloud et une valeur commerciale plus importante ».

Même son de cloche du côté de Gartner qui prévoit que les dépenses mondiales des utilisateurs finaux pour le cloud public augmenteront de 18 % l’année prochaine pour atteindre 304,9 milliards de dollars, contre 257,5 milliards de dollars cette année.

Le logiciel en tant que service (SaaS) sera toujours le plus grand segment de marché pour les dépenses informatiques des utilisateurs finaux dans le cloud, il devrait croître d’environ 16 % pour atteindre 117,8 milliards de dollars.

Boostés par le télétravail, les services PaaS (Plateforme en tant que Service) devraient croître à un taux plus élevé de 26,6 % pour atteindre environ 55,5 milliards de dollars.

Les dépenses liées aux services d’Infrastructure en tant que Service (IaaS) devraient augmenter de 26,9 % pour atteindre 65,3 milliards de dollars.

Bouleversement chez les grands fournisseurs de services de cloud

Toujours selon Forrester, Il y aura un remaniement des trois principaux fournisseurs de cloud public en 2021, le fournisseur de cloud Chinois Alibaba devrait prendre la troisième place à Google.

Les revenus d’Alibaba ont en effet augmentés de 59 % par rapport à l’année précédente pour le troisième trimestre, ceci grâce à l’accélération de la numérisation dans les industries et les entreprises de toutes tailles en Chine. Les revenus des clients dans les secteurs de l’Internet, de la finance et de la vente de détail ont été les principaux moteurs de cette croissance.

Voilà qui devrait amener un peu plus de concurrence dans un marché dominé par AWS !

Le nouveau cloud c’est l’Edge

Selon les prévisions de Forrester, 2021 verra émerger de nouveaux modèles commerciaux qui faciliteront le déploiement de l’Edge Computing.

Les efforts des plateformes de cloud pour être compétitives, l’AI et la 5G faciliteront la croissance des cas d’utilisation de l’Edge Computing.

Les grands fournisseurs, tels que Dell, HPE, IBM et Intel, doublent leur part de marché dans le domaine de l’Edge en proposant des solutions de type « cloud » qui peuvent être déployées n’importe où, et les réseaux de diffusion de contenu et les fournisseurs de colocation de centres de données offrent des services de calcul de pointe dans des centaines ou des milliers de points de présence locaux.

L’Edge Computing est l’outil dont les entreprises ont besoin pour servir leurs clients localement.

Ingénierie de l’intelligence artificielle

Les organisations ont besoin d’une solide stratégie d’ingénierie en intelligence artificielle pour s’assurer que leurs projets d’IA n’échouent pas, a déclaré Gartner dans son rapport « Top Strategic Technology Trends for 2021 ».

Les risques principaux d’échec dans un projet IA sont dus à des problèmes de maintenabilité, d’extensibilité et de gouvernance.

L’ingénierie de l’IA repose sur trois piliers fondamentaux : DataOps, ModelOps et DevOps, a encore déclaré Gartner. « DevOps s’occupe principalement des évolutions et changements de code rapides et agiles. Les projets d’IA connaissent eux aussi des changements dynamiques dans le code, les modèles et les données, et tous doivent être améliorés en continu.

Les organisations doivent donc appliquer les principes de DevOps aux données pour les DataOps et aux modèles de machine learning (ML) pour les MLOps pour récolter les bénéfices de leurs études et développement en IA.

Se passer de serveur

Après les architectures orientées services et les architectures de micro-services, le serverless est la prochaine évolution dans l’architecture et le développement d’applications.

Selon le rapport « Flexera 2020 State of the Cloud » le serverless figurera parmi les 5 services cloud PaaS qui connaitront la plus forte croissance en 2020.

Le Serverless sera certainement la clé du succès des applications cloud de l’avenir et l’industrie s’est déjà engagée dans cette voie via les conteneurs et les applications hébergées dans le cloud.

Ce sera aussi une aubaine pour les développeurs qui pourront déployer, orchestrer et automatiser encore plus aisément les applications dans le nuage sans se soucier des caractéristiques et spécificités des différents fournisseurs de solutions cloud.

Pour conclure

La pandémie de Covid 19 de 2020 aura agi dans le monde entier comme un véritable accélérateur de l’adoption du cloud pour les entreprises (comme nous le disions dans cet article). Tout ceci s’est fait souvent dans l’urgence et pour « parer au plus pressé », 2021 verra une maturation des usages et des connaissances avec une intégration plus précoce des questions de sécurité, de respect de la vie privé, de la gouvernance et des coûts dans les prochaines stratégies informatiques des entreprises.

Source : https://www.valnaos.com/5-tendances-du-cloud-computing-a-surveiller-en-2021/

et, dapibus Phasellus leo. id, velit, justo tristique elementum mattis