Après VMWare, OVHCloud se rapproche de Nutanix pour proposer des instances dédiées sur du matériel performant validé par le spécialiste des systèmes hyperconvergés.

Après l’annonce d’un partenariat stratégique avec Microsoft Azure hier à l’occasion de la première journée de la webconférence Next 2020, Nutanix a invité ce matin Alain Fiocco, CTO d’OVHCloud, pour introduire un accord avec l’hébergeur français. « Nous allons proposer un cluster hyperconvergé entièrement managé avec Nutanix et adhérer à leur programme private cloud ». Des discussions étaient engagées depuis un moment avec des clients pour ajouter le support d’OVHCloud à notre catalogue, nous a expliqué lors d’un point presse Sylvain Siou, vice-président systems engineering EMEA chez Nutanix. « Avant de décliner notre offre sur les infrastructures d’OVHCloud, nous avons travaillé, car nous avons besoin de composants performants pour accompagner notre logiciel. »

https://media.datacenterdynamics.com/media/images/23026_RBX1-OVH.2e16d0ba.fill-1200x630.jpg

Des clients déjà communs

OVH et Nutanix possèdent des clients communs, qui désirent concilier les deux mondes dans un format cloud hybride, a complété Jonathan Gosselin, directeur général en charge de l’Europe du Sud et de l’Afrique du Nord chez Nutanix. « La problématique cloud évolue avec une demande pour du cloud souverain. Nous proposons avec OVHCloud une solution complémentaire pour accompagner nos clients vers du pur IaaS avec une plateforme clusters dédiée. » Pour l’instant les noeuds disponibles chez OVH se concentrent sur la zone Europe. Pour le prix de ces prestations, il faudra compter avec la grille tarifaire d’OVH et les licences Nutanix additionnelles. Précisons qu’à la différence de Microsoft Azure qui dispose d’un catalogue de logiciels et services particulièrement conséquent, OVHCloud, qui travaille déjà avec VMware, propose moins de scénarios d’usages. Il s’agit avant tout pour Nutanix de combler des trous dans la raquette pour accompagner la montée en puissance progressive du cloud hybride chez les clients.

Par Serge Leblal (https://www.distributique.com)

Praesent ut Aenean at facilisis fringilla lectus Aliquam libero venenatis odio