© Direction de la communication – Manuel Vitali

Le Gouvernement princier a détaillé le volet numérique de son plan de relance. La grande nouveauté : la création de « Monaco Cloud », la propre infrastructure sécurisée et souveraine de la Principauté.

Le numérique, un « enjeu stratégique pour tous les pays ». Ces mots tirent leur origine du Prince Albert, qui a participé le 9 septembre à la présentation du plan de relance numérique de Monaco. Ce dernier s’articule autour de trois axes.

Création d’un cloud souverain et d’un fonds bleu

  • La création d’un « cloud souverain », basé sur le modèle Amazon AWS. Ce cloud 100% monégasque sera lancé en 2021. Objectif : « construire un écosystème numérique monégasque répondant aux meilleurs standards, notamment dans l’accessibilité aux grandes plateformes internationales ». 
  • Les données seront stockées en Principauté, « sous loi monégasque » et seront sécurisées par l’Agence Monégasque de Sécurité Numérique. Il sera géré par la société Monaco Cloud.
  • La création d’un « Fonds bleu » de 20 millions d’euros afin d’accompagner les entreprises monégasques dans leur transition numérique. Cette somme servira à former, équiper et accompagner les entreprises, mais aussi à développer les plateformes locales (e-commerce, système de paiement) et à créer des services sur le cloud souverain.
  • La création de la plateforme STO (Security Token Offering) dont la vocation est d’attirer de nouvelles entreprises numériques à Monaco. À long terme, l’objectif est de créer chaque année « une centaine d’emplois » et d’injecter « 150 millions d’euros dans l’économie monégasque. »

Ce plan de relance sera mis en œuvre par Extended Monaco, un vaste programme faisant du numérique la clé de voute des politiques publiques de la Principauté. Le plan sera orchestré par Frédéric Genta, délégué interministériel chargé de la transition numérique de la Principauté, et ses 200 collaborateurs.

Source : www.monaco-tribune.com

lectus Curabitur elementum id in nunc Praesent ipsum